Categories
Guides

Les avantages et les inconvénients de l’allaitement mixte

L’OMS recommande un allaitement exclusif pendant 6 mois, car cela permet de fournir tous les nutriments nécessaires. Le manque d’allaitement augmente la faiblesse du système immunitaire sans oublier le développement de la croissance. Toutefois, l’allaitement mixte commence à être pratiqué un peu partout dans le monde et on regarde ses avantages et ses inconvénients.

Qu’est-ce que l’allaitement mixte ?

L’allaitement mixte consiste à mélanger l’allaitement naturel et le biberon. La quantité de chacun dépend de la mère, mais également des recommandations de son pédiatre. Il y a plusieurs raisons de pratiquer l’allaitement et la plupart du temps, c’était des raisons médicales. Des douleurs au niveau de la tétée, des conduits bloqués dans les seins, une mastite qui est une inflammation du sein. Dans ces cas, la mère veut donner l’allaitement, mais elle ne peut tout simplement pas. Dans ce cas, l’allaitement mixte peut être d’un grand secours pour éviter que l’enfant ne soit en carence de lait maternel.

L’allaitement mixte n’est pas quelque chose de nouveau et il apparait dès les premières années industrielles. Ainsi en 1898, le docteur H. de Rothschild écrit un ouvrage où il détaille l’allaitement mixte. Et il le propose uniquement dans le cas où l’allaitement exclusif ne suffit pas. Ses doses sont d’une tétée toutes les deux heures pendant la journée et une fois par nuit. Ainsi sur 24 heures, vous allez entre 6 et 8 tétées. Selon ce médecin, ces tétées peuvent se faire au sein ou au biberon.

La diversité des aliments pour bébé

Il faudra attendre le 20e siècle pour que les femmes se libèrent un peu plus de l’allaitement. Un allaitement exclusif prend du temps et cela empêche la femme de vaquer à ses occupations. C’est pourquoi l’allaitement mixte va être très lié à l’émancipation des femmes, qui se produira pendant ce siècle. Désormais, la maman ne reste pas à la maison toute la journée, mais elle doit aussi travailler. Et l’allaitement est parfois interdit ou très restreint au bureau.

Les aliments pour bébé arrivent dans les rayons. De la compote, de la bouillie et autres composés, riches en nutriments, pouvant fournir que ce dont l’enfant a besoin. À partir, la pédiatrie va utiliser le terme d’allaitement partiel. Les aliments préfaits vont donner tous les nutriments et l’allaitement va servir d’appoint. Cependant, aujourd’hui encore, l’allaitement est recommandé dans les 6 premiers mois de l’enfant. On parle ici uniquement de la tétée au sein.

Dans certains pays, l’allaitement est moins fréquent. Car selon la culture, il faut que l’enfant consomme la cuisine traditionnelle. Vous avez les légumes et les viandes qui arrivent assez rapidement. Mais sans l’allaitement, cela pose d’énormes problèmes sur le développement de l’enfant. Dans ces cadres, l’allaitement mixte est un avantage non négligeable. Et le pédiatre doit discuter avec la mère pour intégrer l’allaitement, même en faibles quantités.

La liberté du sein

L’émancipation des femmes intriquée avec l’allaitement mixte. Ainsi, certaines femmes veulent que leur enfant ait tout le lait disponible, mais elles ne veulent pas donner le sein. C’est une pratique de plus en plus répandue dans les sociétés anglo-saxonnes. En France, on préférera la tétée au sein pendant les 6 à 8 mois et ensuite, on procède à un sevrage régulier. Mais l’inverse est également valable.

Pour des femmes qui doivent retourner au travail, assez rapidement, c’est aussi un bon moyen de revenir à l’allaitement. En effet en France, on a 25 à 30 % des femmes qui passent directement au biberon dès la naissance. Une pratique fortement déconseillée par l’autorité sanitaire. Pour les femmes qui veulent allaiter de nouveau, elles peuvent utiliser l’allaitement mixte.

Des inconvénients pour l’allaitement mixte ?

Il n’y pas vraiment d’inconvénients pour l’allaitement mixte. Du moment que l’enfant reçoit la quantité de lait dont il a besoin. Pour savoir si votre enfant a suffisamment de lait, consultez d’abord votre pédiatre qui va faire les examens nécessaires. Toutefois, il y a 3 signes qui sont assez nets. Le poids, les selles et l’urine. Le poids de chaque enfant est variable à la naissance et on a même une perte de 10 % pendant les premières semaines.

Mais si cela ne double pas dans les 6 premiers mois, alors il y a un manque de lait. Un enfant qui aura suffisamment de lait aura beaucoup de selles et d’urine. Un enfant bien nourri au lait fera caca au minimum 3 fois par jour. Il peut le faire une seule fois, mais disons que la taille sera conséquente. Dans tous les cas, si vous pensez que le lait est insuffisant, consultez régulièrement votre pédiatre afin de doser le lait et les autres types de nourriture.

Un autre inconvénient de l’allaitement mixte est l’habitude de l’enfant. Si l’enfant est habitué au téton, alors il aura dû mal à prendre le biberon. Et l’inverse est vrai. Si vous l’avez nourri exclusivement au biberon, alors il ne prendra pas toujours le sein. Il lui faudra du temps pour s’habituer, mais pendant cette période, sa quantité de lait nécessaire risque de diminuer.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *