MAMAN DOUBLE

HAPPY WOWMUM.

Samedi

17

juin 2017

0

COMMENTS

La charge mental chez les parents de jumeaux.

Written by , Posted in BONS PLANS, CONSEILS

On parle beaucoup de charge mental en ce moment, c’est un terme super à la mode mais qui j’avoue a mis un mot sur ce que je ressens depuis que les filles sont arrivées.

Pour la chercheuse Nicole Brais, de l’université Laval de Québec, la « charge mentale » se définit comme « ce travail de gestion, d’organisation et de planification qui est à la fois intangible, incontournable et constant, et qui a pour objectif la satisfaction des besoins de chacun et la bonne marche de la résidence ».

Et c’est exactement ça, j’ai l’impression que mon cerveau fonctionne tout le temps, je pense à tout, j’organise tout, je planifie tout si bien qu’un moment j’avais l’impression de ne plus vivre le moment présent et d’être complètement dépassée, j’ai même oublié l’anniversaire du fils d’une de mes amies les plus proches, moi la fille qui avant n’oubliait jamais rien !

Lorsqu’on a des jumeaux, c’est une sérieuse organisation, limite militaire, s’ il y a un petit grain de sable dans l’engrenage, ça peut détruire la machine.

Par exemple lorsqu’on tombe malade, que son conjoint par en déplacement, qu’on ne peut pas se faire livrer les courses, que la femme de ménage est en vacances…

On se met une pression sur tout parce que les enfants veulent manger en même temps, avoir le malin en même temps, même si on leur apprend à patienter et qu’on les décale on a toujours une sensation de stress parce qu’on doit tout anticiper.

Lorsqu’ils grandissent ensuite, c’est un peu la même chose, on doit bien évidemment comme tous les autres parents tout organiser mais on doit tout penser en double avec des enfants qui ont quasiment toujours les mêmes demandes.

La gestion des discussions lorsqu’elles parlent en même temps pour raconter le même fait à l’école ou alors le service à table ou au goûter qui aura la première part du gâteau au chocolat.

Un moment, je m’étais mise à compter, oui vous avez bien lu compter le nombre de framboises que je donnais à chacune pour ne pas qu’il y ait de différence, ni de crise…

Ensuite dans le quotidien, même si mon mari m’aide beaucoup, c’est moi qui gère un peu toute la maison en terme de logistique alimentaire et fringue et toutes les activités des filles et ça fait beaucoup !

Parfois j’ai l’impression que me tête est une centrale d’appel du réveil au coucher…

Rajouter à cela le fait que je suis une grande angoissée de la vie pour mes filles, ça donne un cocktail explosif de charge mental :)

Je pense qu’on se met une grande pression dans notre société, il faut être limite la femme parfaite, tout gérer, les enfants, la maison, le travail…

On est juste des humains, pas des robots, j’ai commencé à bosser sur le « Slow Life », je me suis améliorée sur certaines choses mais d’autres, j’ai un axe d’amélioration encore incroyable…

Capture d’écran 2017-06-17 à 15.52.49

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>